Aujourd’hui devait être ma date officielle d’opération pour ma chirurgie bariatrique. Cependant, ma santé en a décidé autrement. On a dû annuler à la dernière minute parce que j’ai développé une grippe une semaine avant la date fatidique. Alors il était difficile pour eux de m’opérer si je toussais, morvais, crachais. Donc, on a prit la sage décision de reporter le tout à une date plus réaliste où je serais plus en forme. Attendre deux semaines de plus ce n’est pas plus grave que ça, il faut seulement être plus patient.

Pourquoi j’ai pris la décision de me faire opérer pour maigrir?

Ah cette fâmeuse question…

Tout le monde se pose cette question  » Pourquoi fais-tu ça? Au lieu d’aller t’entraîner. ». C’est simple, présentement je pèse 350 lbs à 5 pieds et 8 pouces. Mon IMC est de 53. Ce qui fait de moi un obèse morbide sévère. Selon les tableaux de poids santé, je devrais peser entre 122 et 164 lbs. Donc, techniquement je devrais perdre 200 lbs pour avoir un poids « santé ». Est-ce que c’est réaliste pour vous de perdre ce poids en allant seulement qu’au gym et manger de la salade? Il me faudrait des années d’entraînement pour atteindre un tel objectif. Oui, vous pouvez me sortir des exemples de gens qu’ils l’ont fait. Mais prenez bien le temps de discuter avec eux et voyez leur situation familiale, est-ce que ces gens ont travaillés pendant leur perte de poids? Combien passent-ils dans le gym? Voir la réalité de ces gens répond souvent au pourquoi de leur succès. Cependant, voir la réalité des gens qui ne réussissent pas aide aussi à comprendre l’échec dans une perte de poids.

Pour moi quand je regarde ça froidement, il est impensable que je passe 5 ans de ma vie à me défoncer au gym. Je n’ai plus le temps d’attendre. Alors c’est pourquoi j’ai décidé de me donner un outil pour m’aider à perdre ce poids, la chirurgie bariatrique à dérivation bilio-pancréatique. Il faut le dire, c’est un outil et non pas une baguette magique qui va nous faire perdre le surplus de poids que l’on a. Donc, il faut aussi y apporter des efforts et faire de l’exercice si on veut arriver à des objectifs intéressant.

La fatigue

Si vous m’aviez demandé avant cette année si mon poids était un obstacle à ma vie, je vous aurais certainement dit que non. J’ai toujours fait ce que j’ai voulu faire, j’ai eu de belles fréquentations avec des femmes ( merci à mon sublime charme ) que j’ai aimé ( et d’autres que j’ai pas aimé :). Jusqu’à cette année, je me sentais très bien et en forme. Mais depuis environs un an, je sens cette fatigue qui me pèse sur les épaules de plus en plus. Un manque d’énergie qui se traîne derrière moi. Le soir je jouis quasiment quand je sais que je vais me coucher parce que je vais pouvoir enfin me reposer. J’ai toujours été un couche-tard, me coucher à 1h am et me lever à 6h am, j’ai jamais eu ce problème. Le 31 ans à sonné et paff!!! Je me fatigue rapidement et je dois aller au lit vers 10h max. Certains peuvent dire que c’est ça vieillir, p-e, mais bon c’est pas dans ma nature.

Avoir un enfant aussi te prouve que quand tu es gros, c’est assez dur de vivre. Te pencher pour jouer devient un sport olympique. Embarquer ton enfant dans l’auto et l’attacher faut faire des gestes de ballerine pour pouvoir attacher le bébé à son siège.

L’héritage

Notre passage sur terre est très court, malheureusement. Pour moi, il est très important de laisser une bonne impression à mes enfants de leur père. Un père en santé, heureux, amoureux. Présentement, en étant obèse morbide , c’est un peu difficile de laisser un tel héritage. Éllie présentement n’aura probablement pas souvenir de moi gros, seulement des photos et vidéos.

Tout ça pour dire que ça s’en vient et j’ai bien hâte qu’on passe au mode  » maigrir  » et que je puisse aller aux habits st-eustache m’acheter un complet 🙂

Je vais donner plus d’informations sur la chirurgie ici ou sur Youtube, vous pourrez suivre le cheminement.