Oui ce titre à attiré votre attention car vous avez déjà sûrement vécu la même situation que moi. Il est assez difficile d’expliquer à une personne baby-boomer ce qu’est l’internet et surtout les médias sociaux. Ils entendent parler de Facebook et Twitter à longueur de journée en écoutant leurs émissions, mais ne savent pas ce que c’est vraiment. Les intérêts ne sont pas les même entre les générations et c’est très normal. Alors, il arrive que dans les rencontres familiales le sujet de l’internet et des médias sociaux tombe dans les discussions autour de la table. Et je suis sur que tout le monde rivent leurs yeux sur vous afin de comprendre ce qu’est Facebook, Twitter etc… Ce n’est pas donné à tout le monde d’expliquer quelque chose… Mais voici quelques pistes afin de vous donner des armes afin de vous sortir de ces situations parfois embarrassantes.

L’internet en général, comment l’expliquer :

J’explique l’internet de cette manière. Aujourd’hui nous vivons dans deux mondes, un est physique et l’autre virtuel ou numérique. Dans le monde physique, nous sommes des Fred Fortin et nous avons des maisons, des chats , des chiens, de l’argent, une voiture. Ça c’est le monde numéro 1 dans lequel nous vivons. Je ne crois pas avoir à vous expliquer plus longuement sur ce sujet. Alors passons au monde numéro 2, le numérique. Le monde numérique, vous pouvez avoir plusieurs vies, plusieurs noms, un compte de banque avec un numéro, vous visitez des sites de magasins au lieu de visiter un magasin réel. Vous avez accès à des sites de rencontre au lieu des bars. Dans le fond, un site représente clairement un endroit dans le monde physique.Voici une petite liste :

Bar = Site de rencontre

Club Social = Facebook, Twitter

Chambre de commerce = Twitter

Centre d’achat = Amazon.ca

Galerie d’art = Deviantart

Club Vidéo = Youtube

Magasin de disques = Itunes

Etc…

Dans le monde numérique vous pouvez faire ce que vous pouviez faire dans le monde physique, mais avec beaucoup plus de contrôle et de pouvoir décisionnel. Vous êtes le maître un peu de votre destiné sur le Web, tandis que le monde physique, certains facteurs autour de vous peut vous affecter.

Pour ce qui est d’expliquer les médias sociaux aux baby-boomers.

Je vous conseils de vous adapter à leur situation.

Pour expliquer Facebook, prenez l’exemple des Chevaliers de Colomb ( c’est un classique pour moi ). Alors pour avoir accès à Facebook, vous devez être membre, une fois membre on vous présentera une panoplie de gens en liens avec vous ou ayant les mêmes intérêts que vous. Un peu comme dans les Chevaliers de Colomb, vous passez l’initiation ( inscription sur Facebook ) et ensuite vous êtes présenté aux autres Chevaliers. Facebook est en fait vraiment un Club Social, vous permettant de retrouver des anciens amis ou des connaissances du passer. Vous pouvez y partager des informations sur vous et ce qui ce passe dans votre vie, comme dans les rencontres de Chevaliers. Cependant avec Facebook, vous pouvez en tout temps avoir ou diffuser de l’information sur vous. Imaginez que vous êtes en réunion de Chevaliers de Colomb 24/24 7 jours sur 7. Alors c’est comme ça que j’explique Facebook aux gens plus âgées, et généralement ils comprennent très bien l’essence de ce que c’est.

Twitter maintenant.

Pour expliquer Twitter, j’y vais directement avec l’exemple de l’aquarium. Nous renfermons dans un gros bocal, un environnement très fermé une tonne de gens( des poissons pour faire une image claire) .  Et vous en tant qu’utilisateur de Twitter vous avez le pouvoir d’envoyer un Tweet ( imaginez-vous une ligne à pêche avec un gros vers sur un hameçon ) et là vous envoyez un Tweet dans Twitter ( le bocal remplit de poisson ). Le vers ( votre Tweet ) descend dans l’eau ( ce propage sur Twitter ) et une mordille survient ( une réponse en mention d’un autre utilisateur Twitter ). Alors en gros, vous lancez des Tweet dans l’aquarium et des gens vous répondent afin de discuter, interagir etc… Bien sur il faut expliquer aux gens que ce sont des courtes phrases qu’il faut écrire (140 caractères).

En gros, si vous vous sentez en terrain assez fertile, vous pouvez expliquer plus en détails ce qu’il faut faire ou ne pas faire sur Twitter ou Facebook. Donnez leurs vos conseils, mais restez simple en donnant des comparaisons de situation qui ce passent dans le monde réel.