Salut ma poupoune ou mon ti poux!

Aujourd’hui je vais te raconter comment j’ai su que tu allais changer ma vie. Tout d’abord c’était le lundi 18 Février 2013, ton grand papa Fortin a fait une infarctus le jeudi avant et il a été transféré à l’hôpital de Québec pour que des médecins prennent soin de lui. Moi ta maman et mamy Fortin on a passé la fin de semaine à ses côtés en le supportant pour qu’il s’en sorte, et qu’il reste en vie. Nous avons passé par toutes les gammes d’émotions durant cette fin de semaine. Le dimanche, ta maman à décidé de retourner chez nous à Montréal car elle travaillait le lundi matin. Ça n’a pas été facile pour moi de la voir partir, mais bon j’ai versé une petite larme et j’ai repris mes sens. En dedans de moi quelque chose me laissait supposer que ta mère était enceinte… Mais bon, je trouvais juste qu’elle disait souvent qu’elle avait mal au cœur. Alors je disais à ta grand-mère à la blague qu’elle avait l’air enceinte… Sans plus!

Papi Fortin n’allait pas bien à l’hôpital mais les docteurs et les infirmières ont réussi à le stabiliser. Alors moi et ta grand-mère on a décidé d’aller s’acheter un peu de linge de rechange car on avait tous parti très vite quand ton grand père à été transféré à Québec. En même temps, nous devions nous changer un peu les idées car on était tous très fatigués. Alors, nous sommes allé au Wal-Mart proche de chez tante Louise pour magasiner un peu. Soudainement, mon téléphone sonne sur Skype( tu sauras c’est quoi Skype bientôt ). Alors qu’à l’habitude ta mère m’appel toujours sur mon téléphone directement et non pas sur Skype. Je trouve ça un peu étrange, mais bon j’ai pas réussi à répondre assez rapidement pour avoir une conversation avec elle. Donc, j’ai décidé de la rappeler sur Skype en format vidéo pour voir ce qu’elle veut. Elle me dit « Chéri, as-tu une chaise proche de toi? », moi je lui réponds « Non, je suis dans la section électronique chez Wal-Mart ». Dans ma tête c’était fait, elle allait m’annoncer ton arrivé. Ta grand mère s’approcha de moi et ta mère nous a montré un test de grossesse montrant un +, et oui la preuve que tu allais changer ma vie était enfin arrivée.

Les larmes de joie se sont mises à couler sur nos visages, on avait l’air beau moi et grand maman Fortin dans le magasin à pleurer. La nouvelle de ton arrivée tombait à point. Papi Fortin était très malade et nous devions avoir une bonne nouvelle pour nous raccrocher au bonheur. Tu mettais un baume sur notre vie et celle de papi. Le lendemain matin en arrivant à l’hôpital je me suis précipité pour aller voir papi et lui annoncer la nouvelle, il ne pouvait pas me parler mais ses yeux me démontraient sa joie. Des larmes ont coulés de ses yeux et je lui ai dis qu’il se bat pas juste pour sa survit à lui mais qu’il doit se battre pour te voir toi un jour. Je lui ai montré ton toutou rose que mamy t’a acheté et il l’a fait mettre au bout de ses pieds pour le caresser avec ses pieds.

Heureusement, papi Fortin s’en ai bien tiré et il sera là pour te voir grandir et il jouera avec toi quand tu seras dans nos vies. Pour ma part, j’avais un grand sentiment de fierté de savoir que j’allais être papa. Pleins de petites questions me sont passé par la tête parfois mais bon c’est normal tous les papas sont comme ça je crois quand ils apprennent que leur femme est enceinte.

Tout ça pour dire que j’ai bien hâte de pouvoir répondre à tes coups de pieds au travers de la bedaine de ta maman, ça s’en vient bientôt car tu as déjà 12 semaines de fait le ventre de maman. Allez mon bébé, je dois aller travailler on se rejase plus tard.

Papa qui t’aime!