À écouter les jeunes étudiants, les générations du passé sont entrain de pelleter sur leur dos leurs choix faits dans les années 70. Les choix de mettre en place des CEGEP, des universités gratuites alouette! Dans les années 70 on se foutait bien des générations à venir en terme de dette qui est présentement entrain de nous revenir dans la face. La machine gouvernementale est rendu trop grosse et ne peut plus gérer toutes les tentacules qu’elle a en sa possession. Nous sommes présentement en 2012 la population la plus taxée justement pour donner des services « gratuits », mais quand on envoie notre chèque d’impôt, c’est là que le paiement passe! Les baby-boomers ayant bénéficié de ces services à rabais n’ont pas tellement payé, une éducation quasi gratuite. Alors je me disais que les générations d’universitaires ou de cégepiens qui ont fréquenté des établissements pourrait peut-être fournir un chèque équivalent à la hausse …  Idéalement une baisse d’impôt pour ces gens serait bienvenue car ils auraient pleinement contribué à cette chère société qui a fait des choix dans les années 70.Vous baby-boomers, vous avez fait des choix, vous avez bénéficier de ses choix de société, et vous nous faites payer pour maintenant… Sortez dont votre chéquier et aidez dont à désengorger notre génération. Vos petits enfants vont vous remercier…

Écoutez bien, je suis contre la hausse car le gouvernement étouffe sa population avec des frais par ici , par là. La population est endetté par dessus la tête et on vient encore piger dans notre poche… Non Merci! Ce n’est plus au gouvernement de gérer des universités. Ils n’ont plus la capacité de décider ce qui ce passe dans les établissements, nous le voyons clairement avec les bonus attribués aux dirigeants des universités. Le gouvernement offre des buffets d’argent et peuvent le dépenser quasiment comme ils le veulent bien. Si il y avait un conseil d’administration d’une compagnie publique qui gère une université, est-ce qu’il y aurait des dépenses folles? Je crois pas car toute la population aurait les chiffres dans leurs mains! Le but de l’université serait de faire de l’argent oui, mais aussi d’être la meilleure sur son territoire pour attirer le plus d’étudiants possible. La compétition permet d’offrir le meilleur de nous-même et permet d’éliminer les pas bons. C’est la beauté de la force du marché libre. Le gouvernement pourrait intervenir seulement afin de s’assurer que les programmes d’éducation soient bien respecter, en dehors de ça, l’état n’a pas sa place dans l’éducation. On pourrait très bien appliquer cette théorie à la santé, c’est du pareil au même.

Le privé au lieu du gouvernement est notre seul moyen d’enfin crier Liberté et nous permettre de faire nos propres choix… Il faut que le gouvernement cesse de nous imposer, taxer et décider pour nous notre bien.

Fred Fortin