Comme bien du monde de mon entourage le sait… Le 27 janvier dernier je passais sous le bistouri de mon chirurgien à Québec… On enlève 80% de mon estomac et on fait une dérivation biliopancréatique de mes intestins le même jour. Normalement les gens prennent seulement la réduction d’estomac et ils attendent une année pour voir si ils ont besoin de mal absorption pour maigrir davantage. Moi je me suis dis, go big or go home, on fait les deux en même temps et on va passer à la salle d’opération seulement une fois. En tout cas j’espère que j’y retournera pas. La veille de mon opération je pesais 360 lbs et maintenant 77 jours plus tard j’en pèse 284. Physiquement on commence à vraiment voir une différence dans mon visage, vous pouvez consulter mon compte Instagram, vous verrez bien. Mentalement, ça c’est une autre business, je suis toujours gros dans ma tête car j’ai passé 32 ans de ma vie à l’être donc de passer de Obèse classe 3 à Obèse ne change pas le jello que nous avons dans la tête. Mon cerveau avait tout le temps faim avant, et il a encore faim. Sauf, que présentement ma limitation physique ( réduction de l’estomac ) envoi un signal à mon cerveau dix milles fois plus fort qu’auparavant. Quand je comprends le signal qui faut que j’arrête de manger, je peux vous dire que je ne prends pas une bouchée de plus.

Qu’est-ce qui arrive si je mange plus que ce que mon estomac peut contenir? Spasmes dans le dos, tiraillements dans la poitrine, manque de souffle… Je suis surtout très malin à la table quand ça m’arrive donc je dois me calmer. C’est pas plaisant et ça fait réfléchir. Donc, j’essaye pas me rendre là en mangeant très lentement et ne pas tout manger dans mon assiette. On m’avait dit de me préparer à laisser de la bouffe dans mon assiette, je l’ai jamais fait avant l’opération et ma femme avait peur que j’ai de la difficulté avec ça. Finalement, mon corps stop tout avant que j’ai mal, donc pas de troubles.

Comment je feel 77 jours après l’opération? SUPER BIEN! À vrai dire je ressens plus aucune douleur, je suis comme avant. Toutes mes plaies sont guéries et il n’y a plus d’infection. Mon souffle est encore assez court car je viens de commencer à faire de l’exercice. Mon coeur et mon corps doit s’habituer à bouger de plus en plus et il va bouger pas mal plus. Pour l’instant, je m’en tiens seulement à la marche. Je veux prendre mon temps pour ne pas trop m’écoeurer à partir en peur avec l’exercice. L’exercice doit faire partie de ma vie quotidienne et je vais prendre mon temps pour bien l’implanter.

En gros, c’est pas mal ça ce qui se passe pour ma chirurgie en date d’aujourd’hui.